Partagez | 
 

 Elle descend de la montagne à cheval.. Elle descend de.. TA GUEULE MORRAY. -- [Abandonné !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Juunin de Kiri
Hatano Shinki
Juunin de Kiri

Messages : 74
Date d'inscription : 12/03/2014

Fiche ninja
Rang/lvl: B - 28
XP:
110/150  (110/150)
Ryos: 3293

MessageSujet: Elle descend de la montagne à cheval.. Elle descend de.. TA GUEULE MORRAY. -- [Abandonné !]   Jeu 3 Avr - 22:59


PV : Shinki - Iori
 ~ Le cadavre en compagnie du Kid ~    


Bon, on débute la journée par une petite tournée des bars, le frère n’étant plus au village depuis bien longtemps, j’avais plus rien à foutre de mes foutues journées à part picoler, fumer et côtoyer des femelles toutes plus chaudes les unes que les autres. Et ouais, je vis pour deux maintenant, plus à partager quoi que ce soit avec qui que ce soit, le cadavre que je suis restera tel qu’il est actuellement. Depuis la disparition du Brother, toute personne me connaissant un minimum savait que j’étais à la dérive sans véritable but de me battre, sans rien à protéger. Une vie de solitaire agissant dans le seul intérêt de passer la nuit aux côtés d’une petite minette.

Ouais, moi je vous le dis, je ne suis pas le genre de mec recommandable pour la jeune génération, des rebus, de véritables lavettes voilà mes seules pensées à l’égard de notre jeunesse de Kiri. Rien qui ne vaille la peine d’être défendu.

Bon revenons-en à nos moutons, aujourd’hui, je commence ma tournée, mais après en avoir fait une bonne dizaine, je commence «Avouons-le » à tituber gaiement dans les ruelles du village. Et comme à mon habitude une fois dans cet état je me dirige vers le bordel du coin, la maison de prostitués qui a siégé dans le secteur. A peine entrée dans la bâtisse qu’une des traînées me saute dessus. « HOPHOPHOP MAD’MOISELLE PAS TOUCHE AU MAL DOMINANT. » C’était mes mots, ouep ma petite dame, j’ai pas envie de toucher une nana en chaleur dans mon état, j’ai envie d’un massage, d’un verre de saké et surtout au grand surtout d’une nana avec des attributs plus conséquent que les tiens.

Mais on s’égard. Quelque heure après avoir fini mes affaires, je prends mes clics, mes clacs et je me dirige vers les hauteurs du village, ouais j’ai quelque peu la nostalgie du frangin, ce con me manque je suis complètement ivre et j’ai qu’une envie c’est de fracasser un ou deux peknos du coin. De mon perchoir escarpé que je vais quand même faire l’effort de décrire, je distinguais quatre mecs débouler. Alors que je vous explique !

Au-dessus de moi il n’y a rien, sauf peut-être le rebord d’une falaise si étroite que même Lucifer ne s’y risquerait pas, de l’autre, un chemin si petit que même moi je pourrais pas m’amuser à le monter si je n’avais pas un minimum l’envie de crever. Mais, ne m’appelle-on pas le cadave de Kiri ? BREF.  Comme je disais quatre gaillards vinrent troubler mon moment de quiétude, boarf tu parle j’avais qu’une envie c’était de descendre et de les envoyer six pieds sous terre. Mais je suis shinobi de Kiri l’une des grandes nations, je peux pas me permettre un truc aussi débile alors leurs éclater la gueule sa pourrait être marrant vous trouvez pas ?

Un bond, une droite, une balayette et BIM en voilà un les pattes en l’air, c’est pas marrant ils se défendent même pas correctement. BOUM une droite dans ma jolie gueule. Aah mes alleux moi je vous le dis celui-là il a du punch. Et c’est tout en souriant que le combat reprit. J’étais l’homme le plus heureux du monde à ce moment précis, me battant en oubliant tous les tracas du monde, un sourire aux lèvres si prononcé qu’on aurait pu croire que j’étais en train de rigoler avec mes meilleurs potes alors qu’en fait, je me faisait taper par des inconnus qui avaient juste été au mauvais endroit au mauvais moment.

Après quelque heures à nous éclater la gueule, j’en sorti vainqueur, ils étaient tous KO et moi. Bah moi j’étais allongé par terre comme un porc à regarder le ciel qui commençait gentiment à s’assombrir. Toujours un sourire sur le visage, je pris la peine de m’allumer une clope, histoire de savourer le moment et c’est là que j’aperçu un gosse, un des petits crétins qui repeuple le village en ce moment même. Le genre de gars que je supporte pas, mais étant de bon poil j’avais pas envie de le cogner, c’est pourquoi ma phrase sorti naturellement, comme si c’était un des miens, un de ma fratrie.






Hey Gamin, t’es là depuis quand ? Tu veux une clope ? »






♦Sincèrement, je savais pas s’il était là depuis le début ou pas, mais, dans tous les cas j’en avais rien à faire, s’il l’était-il aurait vu à quel point j’étais cinglé et soit il aimera la mentalité d’un vétéran en manque d’action soit, il me casserait les couilles à me faire la morale. Mais dans son intérêt c’était fortement déconseillé. J’avais dérouillé quatre gaillards et c’est pas un petit branquignol qui m’inquièterait. Enfin il avait l’air sympatoche le morbaque assez pour que je propose généreusement une cigarette, même si je doutais qu’il est l’âge de s’y mettre.








Dernière édition par Hatano Shinki le Lun 23 Juin - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Elle descend de la montagne à cheval.. Elle descend de.. TA GUEULE MORRAY. -- [Abandonné !]   Sam 5 Avr - 10:59







"
L'ennemi de mon ennemi... Est mon ami
"


La vie et la mort, le bien et le mal... Le monde est fait comme ceci. Comme une balance contrôlant le sort du monde, équilibrant les différentes forces qui agissent dans notre existence éphémère. Si une entité existe, afin que l'équilibre ne soit pas rompus une antithèse à cette forme née. Ceci est la cause des guerres, parcequ'afin d'avoir la paix il faut se préparer à livrer bataille. Le monde dans lequel nous vivons est étrange ne trouvez vous pas ? L'être humaine est une forme constante d'existence jouant avec cet équilibre fragile et qui vit en parfaite symbiose avec celui-ci. Donc comme les durs et fatiguante journée, où la chaleur imprègne la planète. Une existence contraire à celle-là existait : la nuit. Calme, reposante... Sombre. Peu importait l'endroit, le moment, les actions entreprit ou bien d'autres futilités. Rien ne pouvait stoppé la course effréné de la nuit qui enveloppait le monde de sa voile sombre. Kiri no kuni, ce village de shinobi situé au pays de l'eau ne faisait évidemment pas exception à tout ceci. Il faisait sombre. Tu marchais calmement entre les différentes ruelles du village, admirant les étoiles. Ses astres qui parsemaient le sombre spectacle du ciel le soir, donnant un certain air majestueux. Mais ne faisant pas le poids face à la lune. Tant de beauté, tant de grâce en dans une seule vision.

Cette forme lumineuse semblait irréel, comme ci un peintre voulant mettre en valeur les ténèbres qu'apportait la nuit, peignit la lune afin de montrer toute l'étendue des bienfaits du soir. Calme et reposant. Le temps semblait passé si lentement, étrangement en cette douce soirée le chemin vers ta maison était plus lent que d'habitude non ? Ou bien, la fatigue accumulée ses derniers jours te pesaient aux épaules. Hmm... une petite visite chez les masseuses dans les quartiers bourgeois du village ne serait sans doute pas une mauvaise idée, non ? Paff... Un bruit roque attira ton attention. Des insultes lançaient et un son doux à tes oreilles, un combat. Eh bien il semblerait que le retour au bercail attendrait un peu, de toute façon ce n'était pas comme si quelqu'un t'attendait non plus. Silencieusement, comme une ombre dans les ténèbres de la nuit, tu traversais deux rues rapidement. Vers ses heures personnes ne trainer dans les rues, mis à part des clochard ou des mecs bourrés. Laquelle de ses deux catégories se trouvers les personnes ce cherchant querelles ?

Tu arrivais finalement au lieu de l'outrage. Deux bandes s'affrontaient, deux bandes était-ce un terme adéquate ? Il y avait là cinq personnes ayant fortement porté la bouteille à leur bouche contre un seul qui ne semblait guère avoir mieux joué avec le sake. Des ivrognes troublant l'ordre établit, ce donnant en spectacle dans ce lieu ici présent. Pourquoi donc tant de violence ? Ne pouvaient-ils pas faire l'amour au lieu de la guerre ? Tu ne comprenais pas, il n'y avait rien à comprendre. Ce n'était que des gens d'infortune et préférant montrer leurs forces plutôt que de rentrer chez eux afin de faire des courbettes à leurs femmes. Devais-tu agir ? Cinq contre un, ce n'était pas un match des plus équitable. Mais devait tu vraiment apporté ton aide envers cette personne dépravée et qui semblait apprécié le fait de se battre. Un objet que porter l'homme, attira ton attention. Plus que ses cheveux d'un rouge sanglant, un bandeau de shinobi de Kiri... Donc c'était un ninja, eh bien quelle belle image avons-nous là. Un ninja ce battant avec de simple civil, mais où vas donc notre pays avec de tel incompétent. Pourquoi ne pas appréciait le spectacle et rester un tout petit peu ?

Une longue heure défila, puis une autre... Leur petite querelle prenait du temps. Eh bien, cela devait être plaisant de se frapper dessus. Pourtant, toi tu ne voyais pas l'utilité de la chose. Soudain, tout ce finit, les cinq hommes étaient dans les vapes sans doute et le shinobi gisait fatigué au sol. Toutefois, il était victorieux de cette ' bataille ' ? Ses yeux ce posèrent sur toi et un léger sourire sarcastique ce dessina promptement sur son visage poussiéreux et marquer par le rude combat qu'il venait de mener. Sans doute il t'analysait, afin de savoir s'il devait aussi livré bataille contre toi. Ou bien tout simplement se demandait-il, qui tu étais. Eh bien, eh bien... Quelque que fut sa décision, tu attendais une quelconque réaction même infime soit elle de sa part. Le temps semblait lent, comme s'il se jouait de cette situation et préférait faire durer le suspens. Mais ce silence ce brisa sur les paroles du bagarreur.

Hatano Shinki - Hey gamin, tes là depuis quand ? Tu veux une clope ?

Gamin ? Un sobriquet amusant en quelque sorte, du moins le shinobi alcoolique le pensé. Enfin bon, il t'avait tout de même proposé une cigarette. L'accepterais-tu ? C'est vrai que quelquesfois tu fumais, mais ce n'était pas une habitude courante, non. Tu le faisais seulement afin d'être poli ou pour te sentir libre de toute chaîne. Être dans un lieu calme et soufflée une bouffée de nicotine, quoi de plus relaxant ? Bon il est vrai que les massages étaient pas mal non plus. Enfin bref, il devait attendre une réponse et il te faut lui répondre.

Iori Saizou - Qu’importe depuis quand je suis ici, je ne suis qu’un simple gamin et je pense qu’un compagnon en ce moment ne vous ferez pas de mal. Ah... Je vois que l’un de vos paures adversaire à une bouteille remplie d’eau. Eh bien, pourquoi pas discuter sur un banc en fumant une clope et boire un peu ? Je pense que vue dans l’état que vous êtes, sa vous ferez le plus grand bien de désouler un peu.

Tu tendais un main afin de l’aider à ce relever et pour qu’il puisse prendre appuie par la suite sur ton épaule afin qu’il évite de tituber à travers la rue. Ce n’était pas l’image que devait donner  un shinobi vainqueur Cette personne pourrait dans un futur proche être une personne intéressante, et tu le savais fort bien. Mieux valait avoir un allié de plus, qu’un ennemi (...)

Revenir en haut Aller en bas
 

Elle descend de la montagne à cheval.. Elle descend de.. TA GUEULE MORRAY. -- [Abandonné !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♫ Elle descend de la montagne... ♫
» Elle descend de la montagne à cheval! Oulà Oulà Hip hop!
» Eze - " Il aimait la mort, elle aimait la vie. Il vivait pour elle, elle est morte pour lui. " Et vice versa
» Reanna A. November ϟ L'amour est un jeu dangereux.
» La vie, parfois, elle est si compliquée et parfois, elle est si simple. C'est dur de s'y retrouver. [ PV Alouarn ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Kokoro :: Zone rp :: Mizu no kuni :: Kirigakure
 :: Village
-