Partagez | 
 

 Décrassage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité


MessageSujet: Décrassage   Dim 6 Oct - 1:06



Hey ! Il est quelle heure ?
14h30 environ.
Pas chez toi crétin ! J'ai rendez-vous ici à midi, il est quelle heure ICI !
Tu es en avance, je vais pas te faire arriver en retard tout de même.
Mouai...

On approchait de midi donc, et le Tsuchikage s'était rendu aux terrains d'entrainement du village caché de la roche. Ils étaient assez éloignés du village, suffisamment pour faire du grabuge sans déranger la peuplade, mais pas suffisamment pour permettre à Naotaka de combattre librement. Il n'était là que pour un petit décrassage après tout, rien de bien folichon. Shoryu avait convoqué deux de ses meilleurs ninjas pour un petit entrainement. Rien de bien méchant, mais ils allaient certainement en ressortir avec quelques bleus.

Quelques bleus ? Tu es bien aimable. Je vais les renvoyer dans le ventre de leurs mères, ouai !

Mais non, mais non. Tu ne vas pas massacrer tes propres ninjas tout de même.
Si ils arrivent en retard je ne promet rien.

En effet, Naotaka n'était pas le genre de personne appréciant les retardataires. La convocation sur les terrains d'entrainement avait été donnée la veille de manière formelle. A midi tapante, les deux ninjas favoris de Shoryu allaient s'efforcer de tenir tête à leur Kage. C'était un rite un peu habituel chez lui, forcé de resté cloîtré des journées entières dans son bureau à s'occuper de la paperasse, il rouillait assez rapidement. Ces petites rixes étaient le meilleur moyen pour lui de se détendre les muscles de temps en temps, tout en gardant à l'oeil l'évolution de ses chers ninjas.

KUROHIGAAAAAAAAAAAAAA SI TU NE TE RAMENES PAS DANS LES TRENTE PROCHAINES SECONDES JE TE COUPE LA TETE !

Vraiment pas très patient...

TA GUEULE !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Décrassage   Dim 6 Oct - 6:00






Un homme, des hommes, un peuple, un pays, voilà ce que représentait partiellement le village caché d'Iwa. Dans l'ombre des Shinobi s'avançait avec aisance et espérance, ralliant le courageux et l'honneur à l'audace et la virulence, en solitaire ou en groupe, il marchait en toute sérénité vers ce qui semblait être un terrain de combat, une arène de guerriers, une scène pour les penseurs et autres raisonneurs en tout genre. Certains se sentaient comme envoyé dans cette dernière sans la moindre préparation ou mesure adéquate, d'autres se voyaient donner la chance d'un accomplissement, d'un changement, d'une évolution, un autre groupe attaché son regard à ce qui l'entourait de peur de se faire dépasser ou être stupéfait d'une manœuvre singulière, les derniers se disaient que c'était une éventualité et que ce passage n'est qu'un obstacle à surmonter pour progresser. C'est sans doute eux qui se donneraient sans être résignés, se déroberaient sans pour autant s'éclipser, combattraient tout en ayant l'esprit éclairé.

S'avançant lentement en direction des gradins et de la place qu'on lui avait réservée en compagnie d'un autre membre du village, du moins c'est ce qu'il croyait, il jeta un regard curieux au Tsuchikage, puisque c'était lui qui l'avait convié ici même dans le but de l'observer ? S’entrainer ou simplement échanger quelques joutes amicales, même si ce mot ne voulait rien dire pour notre Kage et encore moins quand il s'agissait de combat. Kurohiga s'était préparé à toute éventualité et c'est en conséquence à cette agression qu'il se releva, un sourire narquois dessiné sur le visage.

[Kurohiga] —   Tsuchikage-Sama toujours impatient quand il s'agit de faire couler le sang, vous ne pouvez vous retenir n'est-ce pas ? Dit-il d'un air hautain, avant de se présenter devant son chef de village kunai à la main.
Il s'approcha de lui pour prendre place au milieu de l'arène, il ne fit aucun mouvement brusque, mais l'odeur de la mort l'entourait. L’aura et la force qu'il dégageait faisait froid au dos, même s'il savait que son Tsuchikage en resterait lui surement indifférent. Calme et détendu, ses yeux fixés sur un point vide du champ de combat alliant un rythme respiratoire distingué par son expiration silencieuse par le nez et une inspiration non forcée qui suit le cours des choses. Même s'il le savait tout fort et puissant, personne à Iwa n'avait eu la chance ou le malheur selon certains de l'observer et sans doute aucun être n'avait eu à une démonstration de son pouvoir mis à part ses victimes ainsi que cet homme dont il se sent le plus proche malgré lui.

[Kurohiga] — Bien...
Le duel pouvait être lancé, un Shuriken dévoilé, se voit devancer par un Kunai enflammé qui se dirige vers la tête de celui qui croyait l'effrayer ou l'érafler. Son corps se détendit dans un mouvement flou, presque irréel dans sa gestuelle avant  d'accélérer le pas dans le but comblé les mètres qui les séparaient. C’est ainsi qu'il avait décidé de commencer et ça serait sans doute d'une manière explosive que Naotaka répondrait. Il s'était préparé à ce scénario et une éventualité de crever, mais ne se laisserait en aucun cas aller, au risque de le décevoir et se faire ignorer.

Citation :
Action 1 : Je lance des projectiles vers toi.
Action 2 : J'avance vers toi sans pour autant venir au corps à corps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Décrassage   Ven 11 Oct - 1:43



C'est quoi cette musique miteuse ? On célèbre un enterrement maintenant ?
Je la trouve très sympa cette musique pourtant.
Mwai... Met moi un son un peu plus funky je te prie...
Comme ça ?
YEAH ! That's my jam !

Kurohiga prenait les devants et commençait en douceur, lançant deux projectiles en direction de Naotaka. Un Kunai couvert de flammes suivis par un simple Shuriken. A la taille des combattants près, on se croirait de retour à l'académie.
Tu m'enlèves les mots de la bouche.
Les projectiles fusaient vers le Tsuchikage qui se dandinait au rythme des percussions résonnant dans ses oreilles. Un observateur d'expérience verrait dans ses mouvements une gestuelle semblable à celle d'un Bruce Lee, mais pour un ninja, ce n'étaient sans doute que des gestes sans la moindre valeur.

SORS-TOI LES DOIGTS DU CUL !!!

C'est d'une facilité déconcertante, d'un simple mouvement de la tête sur le côté, que le Kage évita les projectiles le prenant pour cible. Le ninja de la terre avançait prudemment et lentement, au grand dam de son supérieur. Comme si il voulait jauger son opposant, ou quelconque autre connerie qu'on pourrait lire dans un manga. Un manque cruel d'expérience qui n'était pas vraiment au gout de Naotaka.

Dans un vrai combat, tu serais déjà mort. Se battre, c'est tuer ou être tué. Commencer en douceur, étudier l'adversaire, évaluer sa force en cachant la sienne, c'est des conseils et des dires de crétins qui n'y connaissent rien. Plus tu te bats tranquillement, plus tu laisses d'ouvertures à tes adversaires et plus tu risques de mourir comme un crétin qui ne se sera même pas battu.

Je ne te savais pas pédagogue...
Merde, je croyais parler dans ma tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Décrassage   Mar 18 Fév - 19:38






Kurohiga était de ceux qui vénéraient les atmosphères lourdement chargées de ramas et rebuts uniques en son genre. Cet air auquel vient s'ajouter l'odeur pesante et triste du sang, ce goût cuivré qui colle aux narines. La Mort devait s'inviter, car nul ne doutait un instant qu'elle avait décidé de faucher à tour de bras en ce splendide jour ensoleillé des amas enjoués. Au loin, dans ce ciel dégagé, se dessinait un scénario bien singulier en son genre, près de lui se former le rocher qui devait soit s'effriter soit se renforcer pour faire avancer cette dite assemblé. Uschishima,  ne se considérait pas comme étant un bâtisseur, il était plus protecteur et veilleur, il se savait fort et sans nul doute redoutable, se présentait devant l'ennemi sans peur ni crainte, il faisait partie d'une catégorie d'homme que certains admiraient et abhorraient en même temps. Il s'avançait sans nul doute vers une mort certaine, le confrontant à son chef de village. Et si'l ne voulait pas tomber dans son estime au risque de passer pour un clown d’opérette ou un Shinobi de Konoha s'apparentant à une feuille morte, il devait, à peu de mots près, l'éliminer.

[Kurohiga] — Chef ? Je vais vous tuer.

Des mots simples et clairs aux yeux de tous, il n'allait offrir aucun répit, au monstre qui s'était façonné maître de combat et instructeur invétéré. Inquiet, en un premier temps vis-à-vis de son apparence, je me reprends en instant pour souffler et sourire. C'était pitoyable, le chef du village avait raison, même si ses dires m'importunaient. Il me fallait rectifier le tir et arrêter de cogiter en ce qui concerne sa présence. Je sentais un danger émanant de cet être mesquin, de ce colosse fait de chair et de sang, ou du moins c'est ce que pensaient certains. Je me disais qu'il ne fallait pas prendre de risque inutile et agir avec précaution. Jaugeant sa puissance, ses réflexes et les contrecoups qu'il pouvait produire, avant d'engager un combat total contre ce dernier. Ma foi, toutes ses pensées traversent mon esprit en un rien de temps pour revenir sur mes dires. Une stratégie aussi longuement pensée ne pourra jamais aboutir contre lui, la chose plus efficace que je pouvais faire était simplement d'attaquer en combinant mes jutsu et en priant pour que ces derniers viennent à bout de Naotaka.

Des gestes rapides et une pensée négative vis-à-vis de celui qui avait osé en quelque sorte m'insulter, je me m'étais à son niveau, n'ayant aucune crainte des conséquences qui pouvaient en résulter. Je suis un Shinobi d'Iwa et à ce titre mourir dans un combat aussi imposant est un honneur pour l'être que je suis. Bien ! Limitons ses mouvements ! Déposant ma main droite sur la terre, tout en relevant la tête, c'est à présent quatre murs faits de pierres ne pouvant être brisées en un coup qui nous entouraient. Une offensive qui pouvait s'apparenter à un vent d'été soufflant sur un feu de forêt, du moins c'était sans compter l’enchaînement qui suivit cette action.

Je formais des signes rapides de la main, jusqu'au moment ou je crashe un tourbillon de flamme, là devant lui dans ce terrain restreint et cette position inadapté qui s'abat sur lui rapidement ne lui laissant que très peu de chance de survis et un peu plus de moyens d'esquiver. Du moins, ça aurait été le cas d'un autre Shinobi. Aussitôt lancée, je me remets sur mes gardes me préparant à recevoir sa réponse ou simplement dans le but d'attaquer à nouveau.


Citation :
Action 1 :  [ Rang A ]  Doton : Tajū Doryūheki
Action 2 : [ Rang S ] 火遁・火炎旋風- Katon - Kaen Senpū


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Décrassage   Dim 23 Fév - 0:38



Ouh, ça sonne bien ça !

Kurohiga semblait enfin décidé à passer aux choses sérieuses, ou presque. Sa première technique fut un Doton. Certes la technique était d'un rang supérieur avec une capacité d'isolation très intéressante, etc etc, mais c'était du Doton. Grimaçant de manière agacée, le Tsuchikage sera son poing. D'un simple geste, il tendit son bras droit sur le côté, plaquant sa main sur les murs toujours en formation autour de lui.

Tu devrais savoir que le Doton est inutile face à moi. Je suis le maître de la terre.

Aussitôt, la formation de murs pourtant renforcés se brisa. Une simple onde de choc de chakra brut se libéra à travers toute la technique, l'annihilant aussi simplement que ça. La mine jusqu'alors agacée du Kage laissa rapidement place à un fin sourire. Au plus il contrait les techniques de son adversaire de manière simpliste, au plus il allait le forcer à attaquer sérieusement rapidement. Kurohiga enchaîna avec un puissant Katon, cependant, Naotaka semblait toujours inamovible.

La terre du Doton du Juunin ne faisait pas que chuter au sol, tous les morceaux autour de Naotaka convergeaient devant lui pour prendre forme. Un immense golem de terre se dressa rapidement entre les deux hommes, interceptant sans vraiment de difficulté la puissante rafale Katon de Kuro. Le golem laissait cependant paraître de lourds dégâts et apparaissait relativement affaiblis. C'était bien sur sans compter sur les fabuleuses techniques Doton de son créateur. Le Kage déposa sa main gauche, cette fois-ci, contre le dos du golem, ce qui eut pour effet de le régénérer complètement en un instant.

Ce golem te tuera si tu ne pas passes rapidement à la vitesse supérieure, Kurohiga.

A peine soigné, la créature de terre lança un puissant coup de poing en direction de sa cible. Se faire frapper par un golem de cette taille pouvait laisser de sérieuses traces, il était ainsi très fortement conseillé à Kurohiga d'esquiver ou de contrer cette attaque.
Très conseillé en effet.
Ne répète pas ce que je viens de dire comme ça.
Tseuh, tu me le fais tout le temps, je fais ce que je veux !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Décrassage   Dim 23 Fév - 2:25






[Kurohiga] — Ne jouez pas avec moi maître Tsuchikage, je risque de vous blesser...

La terre lui appartenait, tout ce qui pouvait émaner autour de nous était comme une goutte tombante dans une mer, ça ne pouvait en aucun cas l'effrayer ou même le blesser, le penser ou en douter ne serait que stupidité et ignorance. La simplicité avec laquelle il avait réussi à annihiler son jutsu le rendait à la fois terrifiant, mais aussi déplaisait, agir de la sorte et humilier son Shinobi qui avait non pas fait preuve de maladresse, mais s'était juste conduit normalement face à un ninja dont il savait à la fois tout et rien. Regardant l'offensive de son Kage avec dégoût et aversion, il serra le poing pour exécuter l'un de ses jutsus les plus destructeur. L’élément pour lequel personne ne pourra lui faire face un jour, celui pour lequel il était destiné. À la fois fébrile et exaspéré, à l'approche du coup de poing du golem, il restera figé sur place, avant de lancer son attaque, un coup destructeur, rapide et puissant, de la lave jaillissait de sa main pour s'en aller vers cette création insultante, pour la faire disparaître à jamais.

Une fois son coup porté, c'était au tour du Tsuchikage de gouter à ce jutsu, plus de force et plus de haine étaient mises dans son second poing, même si la puissance lancée en était la même. Ne criant point de mots pour identifier son attaque, c'est dans son regard qu'on pouvait observer une profonde envie d'anéantissement. Cet étrange sentiment qui pouvait vous faire perdre tous vos moyens, vous conduire sans que vous ne puissiez résister là où elle le désirait, là où vous ne seriez jamais allés de votre plein gré. La peur en elle-même était redoutée, bien plus que l'objet de cette dernière. Elle s'insinuait en vous tel le venin mortel du serpent, se répandait dans votre corps avec une facilité déconcertante, franchissant une à une vos barrières pour finalement s'y installer, comme si vous lui aviez toujours appartenu.

Faisant vibrer les terres et les airs. C'est dans les mudras qu'il exécuta suite à sa première manœuvre que son réel sentiment de douleur allait être partager avec l'homme devant lui. Reculant rapidement en arrière en un saut majestueux, c'est en premier lieu sa main touchant le sol qui intervient, façonnant la terre en un véritable marécage vivant, ayant pour effet, l’emprisonnement de Naotaka, une taille raisonnable n'entravant en rien la suite des évènements. Ne faiblissant aucunement c'est avec force et aisance qui lança son mouvement, malaxant son chakra pour le changer en une sorte de magma bouillant et ardent, il crache rapidement dix boules de lave dans les airs, de la roche en fusion s'abattant tel un enfer sur la tête du Kage.

[Kurohiga] —Je me considère comme étant l'apôtre d'Iwa, mais avant tout comme étant le tourmenteur d'éclat.

Une action destinée à purger une nuance mal disposée était enfin marche, sa prudence et son ingéniosité seraient ses deux seuls alliés, même si en réalité, il avait joué une carte ou deux pour éviter de se faire tuer. Il n'était pas le premier personnage qu'un artiste aurait peint sur sa toile ou le premier acteur d'un scénario développé, il était celui qui tentait de briller malgré eux et celui qui tentera de surprendre sans pour autant attacher le regard. Effectuant quelques derniers mouvements tout en analysant la situation, sans pour autant quitter des yeux son adversaire, c'est un dragon fait de flamme ardente qui se propulsa en direction du Tsuchikage, lui laissant peu de chance de s'en échapper, au risque de se brûler ou pire, se blesser. Le scénario présent n'était que la partie apparente de sa cabale voilée, étant donné que Kurohiga s'était décidé à agir autrement pour piéger son adversaire en une action aussi simple que celle exécutée par Nao auparavant.

Citation :
Action 1 : [ Rang S ]  Yôton : Daifunka
Action 2 : [ Rang A ]  Doton: Yomi Numa
Action 3 : [ Rang S ] Shakugaryūgan no Jutsu
Action 4 : [ Rang A ] 火遁連携術・カルラ- Katon Renkeijutsu - Karura
Action 5 : Action Caché X2 .


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Décrassage   Mar 25 Fév - 23:20



Bon, ça va chauffer !
Littéralement.
Hein ?

Le meilleur moyen de se protéger d'une attaque pareille d'un Golem généré par le Tsuchikage restait de le détruire avant qu'il ne puisse porter son attaque. En bon ninja de haut rang qu'il était, Kurohiga avait bien sur assimilé cette donnée et s'apprêtait à agir en connaissance de cause. Un coup de poing par un coup de poing, c'était la manière avec laquelle le Juunin allait affronter la créature de son supérieur.

Subtilité, le Uchishima n'avait pas l'intention d'opposer au Golem une simple attaque physique, oula non. Ce fut un de ses chers Yoton qu'il utilisa pour annihiler le Doton de son Kage. D'un geste rapide, tel un réflexe, couplant sa vitesse défiant le réel pour composer les Mudras et sa technique lui permettant d'activer ses Doton sans avoir à toucher le sol, Naotaka utilisa son fameux Chidokaku, une de ses techniques fétiches, lui permettant d'enfoncer l'endroit où il se trouvait un mètre plus bas, passant donc sous la colonne de lave de son cher ninja.

Pendant que ce dernier faisait une pirouette acrobatique, le maître de la terre ne perdit pas de temps et utilisa la roche composant son golem en train de s'affaisser pour former une autre créature. Une à son effigie cette fois-ci : un clone ; et pas n'importe quel clone. C'était un Naotaka Bunshin ! Le clone se forma dans légèrement dans les airs lorsque Kurohiga activa son Yomi Numa. Encore une technique Doton face à Naotaka, c'était un problème.

Comme pour les murs de pierre, le gigantesque marais fut complètement mis en pièces par le Kage, plus précisément par son clone, qui absorba la technique en lui à l'aide d'un puissant Fuuinjutsu. Se relevant rapidement, le Bunshin faisait office de rempart entre les deux adversaires. La technique Yoton suivante du ninja d'Iwa le frappa alors de plein fouet, détruisant sur le coup un bon tiers de son corps, corps qui se reforma quasiment instantanément, avant d'être recourt d'une épaisse bulle de terre, le protégeant de la rafale de flammes qui suivait.

C'est dommage que tu ne travailles pas autant tes combats que tes répliques, Kurohiga.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Décrassage   Jeu 27 Fév - 12:22






[Kurohiga] — Faudrait peut-être me montrer comment faire, vous ne croyez pas ? Vous êtes le maître du doton, enseignez-moi dans ce cas comment faire pour avoir autant de contrôle sur cet élément. Sans doute aussi que l'idée de voir un autre Shinobi d'Iwa porter votre art et l'utiliser vous effraie ?

On dit que le sang appelle le sang, le faire couler dans notre cas s'avèrerait bien plus délicat que ce qu'on pensait. Blesser ou même faire saigner un shinobi d'Iwa était une tâche à la fois complexe et ardue. Avez-vous déjà vu de la roche, une montagne ou même une pierre perdre son sang ? Bien sûr que non, pour en finir avec elle et ne plus avoir à ressentir sa présence imposante et oppressante, il fallait la briser, la détruire, la façonner poussière en priant après cela qu'elle ne pourrait plus s'aligner pour former plus fort et plus résistant. Celui que Kurohiga tentait de fissurer ou même écorcher était un être d'une trompe différente, d'un niveau tout autre, d'une puissance déconcertante et surtout d'une ingéniosité sans précédent. Chose qui avait tendance à faire perdre son calme à Uchishima, dans un sens il le respectait et l'idéalisait dans l'autre ses manœuvres pour rabaisser sa personne l'agaçaient plus qu'autre chose, il pensait qu'il méritait un peu plus de considération de la part du chef du village et juger bon que ce dernier se donne un peu plus que ça pour l'affronter quitte à le blesser gravement ou même le tuer.

Révolté au plus haut point à la vue des actions exécutées par le Tsuchikage, il décida d'abattre l'une de ses dernières cartes, celle qui lui avait valu sa réputation de chasseur de têtes et tueur ensanglanté. Observant son Kage tout en souriant, c'est dix signes bien distincts qui forment le jutsu en un instant. Kurohiga entama donc sa danse macabre sur le rythme court et vif du loup de lave qui venait d’apparaître, l'enfer sur terre, le véritable tourmenteur d'éclat. La bave aux lèvres ou du moins la lave aux lèvres, c'était encore au tour de Kuro' de donner un coup tumultueux à ce combat qu'on désignera de passif. La bête sauvage s'élança à toute vitesse en direction du Tsuchikage, ses mouvements aléatoires et sa vitesse folle rendant tout ce qui entrait en contacte avec elle liquide ou non existant faisait peur à voir. Sa cible était ce Kage qu'Uchishima ne reconnaissait que rarement de par ses actes et sa façon d'être. C'est le tuer qu'il voulait et c'est avec cette bête qu'il réussirait à l'avoir.

Le pousser à sortir des nouveautés ou lui apprendre comment mieux se gérer serait une solution que Naotaka ne devrait pas oublier. Se divisant en deux loups identiques au moment ou la bête allait se jeter sur l'ennemi, c'est de deux côtés qu'on lui ordonna d'attaquer. N'écartant en aucun cas la possibilité de surprendre d'un angle d'attaque diffèrent avec une autre séparation pour le perturber et lui arracher une épaule un doigt ou même une jambe. Blesser la roche n'était pas possible, alors autant la couper, vous ne croyez pas ?

[Kurohiga] — Attaquez ! Arrêtez de m'ignorer...
Dit-il tout bas en grinçant des dents. Son souhait le plus chair en se mettant dos au mur ainsi était de l'obliger à la considérer et enfin montrer de quoi il était capable ou pire se déchainer. S'acharnant sur le Tsuchikage pour le tuer encore une fois, c'est non pas énervé, mais inquiet quant à la suite des évènements qu'il songeât. Et si... Naotaka décide de le tuer ?

Citation :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Décrassage   Jeu 27 Fév - 19:45



Il va finir par se lasser, tu devrais faire quelque chose.
Ah. Bon bon, d'accord, je vais faire mon possible.
Bon courage

Oh, il voulait donc une démonstration de force, très bien, il allait en avoir une. Le problème allait être de faire face à la fameuse technique Yoton maintenant. Il n'aurait pas besoin de son clone cette fois-ci. Ce dernier commença alors à préparer une technique, composant les mudras à une vitesse ahurissante. A son tour, Naotaka composa quelques mudras, préparant son offensive. Avec un peu de chance, l'attaque pourrait déstabiliser Kurohiga dans l'utilisation de son Ninjutsu, mais le Kage n'y comptait pas vraiment.

Très bien, à mon tour, Kurohiga !

Le Kage ne pouvait pas vraiment se protéger d'une telle attaque par des moyens conventionnels, il allait donc devoir se contenter de l'éviter autant que possible. Elle était cependant rapide, très rapide, c'était un problème. Enfin, pour un ninja normal ça aurait pu l'être, un Kage digne de ce nom se doit d'avoir de quoi répondre à une telle éventualité. Frappant dans ses mains, Naotaka activa l'une des techniques qui lui fut léguée par le Sandaime Tsuchikage : Ônoki.

Le Doton: Keijūgan no Jutsu venait d'être utilisé. En un instant, la vitesse de déplacement du Kage devint prodigieuse, couplée à un Shunshin, il parcouru la distance le séparant de son Juunin en un instant à peine. Sourire aux lèvres, il était face à lui, armé doublement. Tandis que sa main droite se plaquait sur ses mains occupées à composer le mudras de sa technique, lui laissant un cadeau empoisonné, Naotaka armait un puissant coup de poing du gauche, renforcé par le puissant Kengan. Du fait du Keijūgan, l'attaque ne serait pas des plus efficaces, loin de là, mais faire perdre un minimum l'équilibre du Juunin serait suffisant. Sans même attendre de savoir si son offensive avait eut les effets escomptés, le Kage repris des distances respectables. Enfin, força une distance respectable.

Heureux ? Ce n'est que le début !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Décrassage   Dim 2 Mar - 13:12






Impardonnable ! Je ne pouvais pardonner mes gestes et mes actions passées, pourquoi j'avais fait durer ce combat aussi longtemps ? Suis-je stupide ou juste benêt par moment ? Notre Tsuchikage était malin, il se jouait de moi depuis le début, pour lui je n'étais qu'un shinobi parmi tant d'autres ne pouvant résister à la tentation de combattre et pouvoir un jour l'égaler, il gagnait sûrement ses combats sur la durée ou sur une ignorance ennemie, le poussant à donner tout ce qu'il pouvait dès les premières secondes de jeu au risque de les voir rater ou l'observer contrer chacune de nos offensives aussi aisément. J'aurais dû agir différemment et poursuivre mes assauts continus et incessants. Attendre encore était risqué et pouvait sans aucun doute me coûter la vie. J'observais Naotaka, qui semblait prendre un certain plaisir dans les mouvements qu'il effectuait, chose qui m'agaçait au plus haut point. Qu'il en soit ainsi alors, faisons ceux pourquoi on est fait ! Tuer et avant tout purifier et préserver notre honneur de Shinobi.

Dévoilant ma stratégie après m'être annoncé de sous terre pour repousser l'assaut du Kage, j'avais clairement montré la totalité de mes cartes et en vue de mes réserves de chakra, très peu d'options s'offraient à moi. Si mon clone tombait, je tomberais aussitôt avec lui, n'ayant même pas pu profiter de mon jutsu, celui qui m'avait aidé à me forger ma réputation. C'est sans doute pour cette raison que je me suis décidé à sortir le poing droit en avant, ne me souciant aucunement de sa réussite et ne cherchant qu'une chose, éloigner mon ennemi de mon clone et le protéger. Une action aussi veine que futile, je vous l'accorde. Mais qu'aurais-je pu faire face à ce genre de mouvement, sa rapidité et son agilité m'avaient toutes deux surpris et aussi expérimenté était l'homme répondait au surnom de Head Hunter, je ne pouvais en aucun rester les bras croisés.

[Kurohiga] — Votre style de combat est particulier maitre Tsuchikage, ce n'est que maintenant que vous vous décidez à attaquer ?

Adopter une nouvelle approche ne serait pas une mauvaise idée, mais s'acharner sur notre maître à tous en combinant attaque élémentaire et coup basique suffiraient sans doute à le terrasser et à en venir à bout au fil du temps. Le temps, le temps me manquait et ses attaques aussi insignifiantes soient-elles, allaient sans doute porter leurs fruits. Il ne s'acharnait pas sur moi, loin de là, il était ce genre d'homme patient et joueur qui ne laissait rien transparaître de son attitude jusqu'au moment ou il vous saute à la gorge pour vous éliminer en un coup majestueux que vous n'auriez jamais pu prédire. Devrais-je à nouveau le laisser faire au risque de subir des effets secondaires aux dimensions énormes ? Ou simplement esquiver et contre-attaquer comme l'aurait fait quelqu'un saint d'esprit. Dans un mouvement anodin ou un réflexe dû à la peur de subir une défaite cuisante face à plus fort que soi, j'évite sa première offensive, qui ne manquait pas d'agressivité. Je m’apprêtais une nouvelle fois à l'attaquer, à la force de mes bras et la puissance de mon corps. J'ai mis dans ce coup toute ma volonté, même s'il ne semblait pas plus impressionnant que les offensives précédentes. Cette nouvelle action allait sans doute me révéler quelque chose de différent, qui sait, j'arriverais cette fois si à le toucher ?

Ne fixant que l'ennemi se trouvant devant moi, j'ordonne à mon clone de diriger les loups vers lui en exécutant des mouvements aléatoires entre division et reconstitution pour ne pas lui laisser une chance de percer à jour leur attaque. De mon côté, à moitié désespéré et déchaîné, je me lance dans un enchaînement au corps à corps, le poussant à esquiver ou prendre quelques coups au risque d'oublier les loups. Sa vitesse était impressionnante, mais peut-être que j'avais une chance de l'atteindre.



Citation :
Action 1 : Kurohiga Sort de sous terre (Ac)
Action 2 : Utilisation d'un coup de "force de la nature" rang A
Action 3 : Utilisation de deux coup de "force de la nature" rang A
Action 4: Je maintiens le jutsu.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Décrassage   Dim 2 Mar - 16:01



C'est vilain ce que tu lui prépares.
Hey, il n'a que ce qu'il mérite, il boudait pour que je l'attaque vraiment.
Certes, certes... Mais bon... C'est pas un peu trop ?
Rien n'est en trop dans Naotaka !

Le sol vrombissait à mesure que le Kage s'approchait de sa cible pour la mettre à mal. Déjà la technique de son clone ? Non, ce n'était pas prêt, pas encore, pas tout à fait. C'était à ses pieds, juste devant lui. Il fondait donc tous ses espoirs de victoire dans sa technique Yoton, tant et si bien qu'il était prêt à se sacrifier lui-même pour permettre à son clone de survivre quelques instants de plus ? Très bien, il en serait ainsi.

Kurohiga n'était cependant pas un ninja à sous-estimer et ce même au delà de ses formidables capacités offensives liées à son Ninjutsu hors normes. L'individu était doué d'une puissance physique largement supérieure à la norme humaine, tant et si bien que si ses attaques faisaient mouche sur son Kage, elles laisseraient des traces indélébiles sur le corps de son supérieur. Chose qu'il ne pouvait certainement pas se permettre de toutes évidences.

Il n'avait pas beaucoup de temps pour réagir, non seulement il devait parer les attaques physiques de son Juunin pour ne pas en subir trop de dégâts, mais également pour ne pas perdre l'équilibre et ainsi garder une chance de pouvoir par la suite esquiver de nouveau sa terrible technique Yoton, qui n'allait pas tarder à le rattraper. Utiliser le Kengan et le Tama était devenu impossible et il fallait changer d'idée aussitôt.

Alors que l'orbe de terre et le poing renforcé se dissipaient des mains du Tsuchikage, son corps devint rapidement noir. Complètement noir, plus encore que la nuit. Ses mouvements s'étaient stoppés et l'attaque de Kurohiga fit mouche. Cependant, Naotaka ne fut pas projeté en arrière comme on aurait pu l'imaginer avec une telle force de frappe. Il se tenait toujours là, complètement intact, pas affecté de la moindre manière par l'attaque de son ninja.

Ce dernier remis rapidement ça. Il allait porter deux coups cette fois-ci, peut-être la protection de Naotaka allait se dissiper pensait-il. Il devait gagner du temps après tout, et il n'avait jamais été témoin de l'utilisation de la défense ultime de son Kage. Le corps de Shoryu était toujours soumis à l'effet du Keijugan cela dit, ce qui lui permettait de se déplacer beaucoup plus vite qu'à l'accoutumée. Ce faisant, il parvint à se saisir d'une des attaques de Kurohiga, sans pour autant parvenir à l'empêcher de lui en porter une seconde.

Relâchant le poing de son Juunin, il demeurait insensible aux attaques physiques. La technique Yoton se rapprochait, mais le Kage avait une longueur d'avance, et déguerpit aussi vite qu'il le pouvait, se rapprochant de la position de son clone, s'éloignant donc de ses deux opposants. Ce n'était pas qu'il n'avait pas confiance en sa capacité défensive face au Yoton, bien que ça soit un risque énorme à prendre, mais il n'avait pas confiance en cette fameuse défense face à sa propre technique, celle que son terrible Naotaka Bunshin préparait depuis quelques temps.

Le sol de toute l'air de combat fut mué en un instant. Deux gigantesques blocs de terre émergeaient du sol de part et d'autre de Kurohiga et de son clone. Avec une vitesse suffisante, aidée par un bon jutsu de déplacement, esquiver cette attaque aurait été possible, mais le Juunin était cloué au sol. Le contact qu'il avait eut avec son Kage avait été suffisant pour subir une autre des terribles techniques léguée par le précédant Tsuchikage : le Kajugan ! Il était physiquement lourd, incroyablement lourd, si bien qu'il lui était certainement impossible de lever ne serait-ce que le petit doigts. Aucun mouvement et aucune technique ne pouvait être utilisée dans cet état.

Le gigantesque Doton demeurait une technique incroyablement rapide malgré sa taille dantesque. A peine moins rapide que les loups Yoton de Kuro. Le tout tant et si bien que le Kage Bunshin contrôlant la technique du Juunin serait sans aucun doute frappé par le Doton Sando avant que sa technique de lave ne parvienne à atteindre Naotaka. La puissance dévastatrice de ce Doton était suffisante pour transformer une invocation majeure en crêpe. Il était certain que Kurohiga n'allait pas en sortir indemne. De toutes évidences, son supérieur allait devoir l'apporter au plus vite à l'hopital du village pour lui apporter les soins adéquats.

BOOYASHAKA !!!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Décrassage   Dim 2 Mar - 20:20







Des gouttelettes d'eau me tombaient sur le front et le visage, s'agissait-il de signes de fatigue ? Je commençais vraiment à suer après avoir donné si peu ? Quelle tristesse ! Ma respiration était constante, mon corps bougeait correctement, si ce n'est quelques crampes que je ressentais au niveau du pied et des mains. Je m'arrête de bouger un instant sans perdre de vue mon objectif premier, je souffle un bon coup pour me remettre les idées bien en place afin de relancer ma machine interne une nouvelle fois. Le Tsuchikage pouvait aussi bien esquiver qu'attaquer, ses réflexes le rendaient à la fois imprévisible et aléatoire dans le choix de ses offensives. C'est sans doute dans une tentative désespérée voué à un échec cuisant que je m'étais fait avoir. Se façonnant en une créature aussi baroque qu'effrayante, il avait réussi à entourer son corps entier d'un bouclier que je ne pouvais en aucun cas tarauder. C'était d'autant plus frustrant de savoir cela, pouvoir toucher la personne sans pour autant la blesser ou même fissurer ce qui devait être son armure absolue.

J'avais mis un point d'honneur à vaincre Naotaka, mais en me surestimant ou le sous-estimant et en la maudissant ainsi, dès notre premier échange. Je m'étais accordé une agressivité constante et un combat unique en agissant comme un idiot, il fallait donc pour ne pas perdre et réussir à m'en sortir, l'abattre sans plus attendre tout en me préparant à esquiver ses prochains coups. Du moins, c'est ce qui était prévu, sauf que le chef du village était d'un autre avis, il avait réussi non seulement à contrer mon assaut, mais aussi à annuler la mobilité dont j'étais si fier en m'assignant ce cadeau empoisonné, que je redoutais par-dessus tout. Je perdais mon équilibre assez rapidement, avant de me retrouver comme attiré vers le sol, humilié et sans moyen de contre-attaquer, humant la terre comme l'aurait fait un moins que rien. J'étais couché à même le sol observant à moitié ce qui se préparait autour de moi.

[Kurohiga] —Fais chier...

Me dis-je, intérieurement après avoir ressenti le terrain de jeu trembler, je m'attendais au pire, toutefois, Naotaka en avait décidé autrement, il appréciait les jutsus de grande envergure et en voilà un que je ne risquerais pas d'oublier d'aussitôt. Je voyais la mort m'approcher et me souffler dans l'oreille la fin d'un temps, la fin d'un tout, mon échéance pour dire les choses simplement. J'étais dans l'incapacité de faire ne serait-ce qu'un mouvement ou un battement de sourcils, ça en devenait ridicule, peu importe les efforts que j'accomplissais intérieurement, mon corps ne voulait plus m'obéir. C'est à ce moment-là que je tente le tout pour le tout, l'Inagumi Guren était encore actif, le clone était trop loin pour venir m'aider et bien trop faible pour exécuter un jutsu pouvant me sortir de cette situation. Il suffisait d'atténuer les dégâts pour survivre, une brèche ou un trou assez large creusé dans la roche afin de réduire l'impact de ce jutsu. Je décide donc de tenter le tout pour le tout avec une percée exécuté par le loup de lave qui s'élancera à toute vitesse pour former un pseudo torrent de lave et forer cette création considérable. Je n'aurais plus qu'à me laisser pousser par l'autre côté de façon à me retrouver dans une sorte d'abri de terre, percée d'un côté et intacte de l'autre, une ouverture assez large pour ma survie.

Citation :

Action 1: Utilisation des loups de lave pour faire une percée sur un côté et tenter de sauver ma peau.
Sachant que ta technique écrase seulement si les deux côtés se joignent, faire un trou dans l'une des moitiés à un niveau suffisamment important pour m'y abriter devrait suffire à garder mon corps plus au moins en bon état.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Décrassage   Dim 2 Mar - 22:56


L'attaque avait fait mouche. Initialement, Naotaka pensait que le clone de Kuro allait tenter un vain assaut avec sa technique Yoton, essayant peut-être d'atteindre le Tsuchikage avant que son Doton n'atteigne le Juunin. Il n'en fit rien, il eut, à vrai dire, une utilisation bien plus réfléchie de sa technique. Cette utilisation particulière allait peut-être bien lui sauver la vie. A cette idée, Shoryu souriait, la pensée que son ninja parvienne non seulement à tromper sa prédiction, mais en plus à déjouer les pronostics était des plus satisfaisante.

Les unes après les autres, les techniques que le Tsuchikage avait utilisé pour se renforcer au fil du combat s'estompaient, et Kurohiga ne donnait toujours aucun signe de survie quelconque. Il était cependant presque évident qu'il s'en soit sortie, il était certainement "simplement" pas en état de faire quoi que ce soit. Dissipant son Naotaka Bunshin, le Kage entreprit de s'avancer doucement en direction de sa technique gigantesque. Elle s'était élevée relativement proche de sa position, si bien qu'il arriva à son pieds en quelques instants à peine.

Composant rapidement quelques mudras, il posa ses deux mains sur la pierre fraîchement formée, encore fumante. Il allait extraire lui-même son ninja de là. Doucement et dans un vrombissement sans nom, les deux demi-lunes commençaient à se séparer l'une de l'autre, imprimant des motions inverses à celles présentées lors de l'utilisation initiale de la technique. Rapidement, Naotaka avait le corps inerte de son ninja allongé non loin devant lui. S'approchant un peu plus, il se pencha en sa direction. Le regard sévère il lui adressa brièvement la parole.

J'espère que tu retiendras deux choses de ce combat, Kurohiga. Ne me menace plus jamais de mort. Ne force jamais à l'offensive quelqu'un qui n'est pas d'humeur.

Formant quelques mudras, un nouveau golem fut généré à côté du Kage. Ce dernier attrapa le corps inanimé du ninja de la terre avant de le mettre sur ce qui semblait être une épaule. Se mettant en marche, la créature et son maître étaient en route pour rentrer au village d'Iwa. L'un d'entre eux se dirigeait vers son bureau, allant s'occuper de sa paperasse quotidienne, tandis que le second allait en direction de l'hopital du village, y déposer un nouveau client.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Décrassage   


Revenir en haut Aller en bas
 

Décrassage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Décrassage après le match [Joye]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Kokoro :: Zone rp :: Tsuchi no kuni :: Iwagakure
 :: Les terrains d'entraînement
-