Partagez | 
 

 ●• [ Portes de Konoha ] Ambassadeur d'IwaGakure•● [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité


MessageSujet: ●• [ Portes de Konoha ] Ambassadeur d'IwaGakure•● [Libre]    Lun 7 Oct - 18:40




Il est dit que pour connaitre la profondeur, il faut savoir chuter. Le monde Ninja l'avait connu à travers les diverses guerres qu'il a eu à observer et les hommes qui l'ont poussé à se tordre et se briser en plusieurs morceaux. Souvent les grands de ce monde ne sont qu'une image, qu'un reflet de ce que l'on attendant d'eux. Manipuler à outrance par un conseil de vieux singes n'ayant plus la force de régner et de s'imposer face aux autres nations, ils sont que le reflet d'un passé oublié, d'un passé sans grand intérêt Il est dit qu'il faut exploiter son passé pour son avenir et non pas vivre son avenir dans son passé…

Accepter le présent en ayant décelé les erreurs de son passé c’est avant tout s’ouvrir au futur. Le village d'Iwa a trouvé important de refaire le cours de son passé qu’avoir le bon sens de le mettre positivement et concrètement au service de ses prochains jours. C’est sans doute pour cela que le Sandaime Tsuchikage fut mené vers le fleuve du Styx en un souffle, sans cris, orné de sang chaud et carmin glissant le long d'une lame tranchante et froide. La succession arriva bien rapidement. Si le conseil du village cherchait à s'immiscer dans la direction de ce nouveau chef comme étant le bouclier et la lame du troisième, ce dernier s'est proclamé comme étant l'homme désignant le savoir et la sagesse comme étant ses armes et ses munitions. Je me présentais en ce nom, portant fièrement les couleurs de mon village.

Je n'étais certes qu'un subordonné, que le Tsuchikage n'hésiterait pas à sacrifier si l'envie le prenait de le faire, mais cela ne changeait rien au fait que je croyais en lui, en ses convictions et ses plans pour cette humanité. Je m'avançais quiet, le corps souillé et fatigué, vers ce village qui m'intriguait et laisser planer autour de lui tellement de questions. Mon regard fixait le nuage qui traversait le ciel dégagé, je réfléchissais et je ne pouvais en aucun cas me l'ôter de l'esprit...  Cette personne que j'avais moi-même tuée pour évoluer et saisir " L'opportunité ".  Je tire un dernier coup sur la cigarette qui me tenait et me retenait avant de la jeter et l'écraser afin d'observer l'entrée du village que j'avais décidé de marquer.

Attristé et à moitié écœuré, je souris nerveusement avant d'adopter une mine rassurée. Armé et équipé, j'avançais pour quitter mon sentiment d'emprisonnement et accéder à cette partie du pays du feu paisible baignant ses invités dans un souffle de tranquillité. Je me laisse bercer par la douceur d'un mouvement printanier en cherchant des yeux, un garde ou un civil afin de rentrer et entamer enfin un dialogue avec nos chers alliés. À droit ? À gauche ? Non plus loin, à quelques mètres de l'arbre aux feuillages rosés. Je ne savais pas quoi dire, ni si on m'attendait ou que je devais me présenter, je me contacte alors de l'approcher en mettant en avant les couleurs de mon village.

[Kurohiga] — Bon... Voyons voir ce qu'on peut faire avec eux Dis-je tout bas.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ●• [ Portes de Konoha ] Ambassadeur d'IwaGakure•● [Libre]    Sam 22 Fév - 13:14


C'était jour de congé d'entraînement pour notre jeune Konohajin. Une journée qui s'annonçait péniblement interminable pour lui. Le repos fait partie de l'entraînement à ce qu'on lui a dit. Quel supplice pour notre petit bonhomme qui est toujours submergé d'énergie jour et nuit. La vie est si dure et cruelle avec lui. Il devait absolument trouver une façon de tuer le temps. Sinon il allait y laisser sa peau dans cette journée sans fin. Assit sur une chaise, front contre table, il balançait ses pieds dans le vide nonchalamment en poussant des soupires d'exaspération. Il imita le couinement d'un louveteau qui cherche désespérément sa mère pour faire savoir à toute personne à porter d'oreille l'ennuie mortel dans lequel il était prisonnier. Le genjutsu était trop puissant. Il était enfermé dans cette prison mentale. Combien de temps allait-il resté ainsi? Allait-il finir ses jours de manière aussi lamentable, lui qui était destiné à devenir LE légendaire ninja? Une quetion qui ne tarda pas à être répondu. Par chance, sa mami, qui était une konoishi d'expérience, avait réussi à défaire la technique du puissant Madara Uchiha et l'hokage de la maison ne tarda pas à lui confier une mission de rang SS+.

-Nakedo Masaru, tu devras veiller seul à la protection du village de Konoha!

Il était le seul en qui il pouvait avoir confiance, étant donné les temps trouble. Masaru parti en quête de signes qui pourraient laisser présager la présence d'un ennemi. Peut-importe lequel, son taijutsu sur puissant, allait arrêter l'envahisseur. Il déambulait ici et là dans Konoha durant quelques heures. Au passage, il aida une vielle femme avec ses sacs, un petit garçon avec son chien et pour terminer, il libéra audacieusement le marchand de bonbon de quelque friandise. Des couvertures très intéressantes qui pouvaient expliquer ses déplacements aux yeux de l'ennemie. Un héros devait se faire apprécier du peuple pour gagner leur confiance inestimable. Bien-sûr, il s'était lassé de cette aventure, mais tous ses amis étaient occupés. Le louveteau était seul au monde. Il bascula sa tête sur la gauche lorsque quelque chose attira son attention. Les sens maintenant en alerte, il observa l'étranger. En prenant en compte les couleurs ternes que composaient son habillement et du signe qui ornait son bandeau, la conclusion était simple, il était inévitablement un ninja d'Iwa. Que faisait-il par ici? Et à en juger par ses réactions, il cherchait quelque chose.

La stature de l'homme intimidait quelque peu Masaru. Son corps sculpté à la main des démon à queues et l'arsenal qu'il traînait sur lui ne lui donnait guère un air d'enfant de coeur. Probablement que cette rencontre, 3 ans plutôt aurait tourné au bain de sang. Il savait qu'il devait rester prudent. Les rumeurs courraient les rues que l'alliance Ninja était instable. Certain groupe radicaux tentaient de dissiper cette paix qui avait été créée par la force des choses. Cette minuscule peur de l'inconnu activa son sens de la curiosité. Il devait en savoir plus. Il était un ninja du village caché du feu après tout. En revanche, l'enfant savait qu'il devait faire bonne impression à ce mystérieux visiteur. Son esprit infantile s'imprégna d'un juunin qu'il avait l'habitude d'incarner en jouant. Un homme d'expérience, calme et réfléchit. Une fois le personnage en vie, il se dirigea à la rencontre du Iwajin. Une rencontre qui s'avérait prometteuse.


- Bonjour, puis-je vous aider

Face à l'homme, se trouvait maintenant un gamin de 13 ans aux cheveux blancs comme neige qui faisait contraste à sa peau qui semblait avoir été forgé par les rayons du soleil. Les vêtements ample abriaient le ninja laissait clairement présager une bonne manœuvrabilité. Ses larges pieds nus t'en qu'à eux, étaient accompagnés d'une démarche fluide qui donnait une forte posture au gamin. Le bandeau de Konoha qui pendouillait fièrement dans son coup. Le jeune membre de la famille Nakedo, fit le salut officiel tout en invitant respectueusement le ninja de la nation allié à prendre parole.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ●• [ Portes de Konoha ] Ambassadeur d'IwaGakure•● [Libre]    Mer 26 Fév - 6:02








Se présenter dans un pays décrit comme étant l'un de nos alliés, était quelque chose de délicat, se mettre en avant comme étant l’ambassadeur et donc en quelque sorte la voix de notre propre terre était à la fois délicat et singulier. On devait avant tout surveiller notre façon d'être et de comparaître, la manière dont on devait présenter certains scénarios tout en manipulant l'information qui s'offrait à nous. À dire vrai, l'activité d'un représentant officiel est avant tout sur la dialectique et la négociation, sur un lien représentatif entre l'interlocuteur et notre personne. Il fallait déterminer dans un premier temps ce qui générait les dits conflits entre deux parties, sur quels points il y avait possibilité de mésentente et de différences . Pour cet élément, on pouvait distinguer les faits qui sont perçus différemment selon ce qu'on observe, les causes que peuvent donner chacun pour interpréter une situation, les objectifs dans le sens ou s'accorder sur des buts communs n'est pas aisé, ainsi que les moyens à mettre en place ou à employer ou résoudre ou s'entendre sur quelque chose et en dernier, nous pouvons citer les critères d'évaluations et les valeurs décrites sur un plan moral idéologique ou autre.

D'une position différente, tout cela peut vous paraître inutile, puisque notre monde est régi par la vigueur et la loi du plus fort, mais quand on s'engage à préserver cette pseudo paix, il fallait agir en conséquence. Envoyer Kurohiga dans ce rôle était tactique, c'était le Shinobi qui pouvait apprendre à comprendre son interlocuteur tout en décidant d'une stratégie coopérative ou compétitive, préparer la négociation tout en appliquant des tactiques, prenant en considération la connaissance de soi et la gérer la relation qu'il avait avec le protagoniste en face de lui. Rien de de ce qu'il faisait n'était accessoire. Chacun de ses mouvements, de ses dires avaient un but bien précis. Même s'il était intolérant quand il s'agit de faire face à un faible ou une fragilité quelconque.

C'est bien là que le paradoxe survient, nous autres shinobi, devions sortir et combattre à l’extérieur pour rester cachés. Certains devaient mourir pour que d'autres puissent survivre et dans ce sens c'est les moins combattives et plus craintifs qu'on essayait de protéger pour la sauvegarde de notre grand et fier pays. Ça en devenait ridicule, Kurohiga était un homme de guerre, un ninja d'Iwa, l'un des plus jeunes, mais aussi l'un des plus valeureux. Aucune pensée négative le jour de l'affrontement, il s'efforçait de pousser ses semblables à aller de l'avant sans pour autant chercher à comprendre la raison d'un tel ordre. Il obéissait, mais n'oubliait en aucun de noter et d'initier, il était du genre à se camoufler dans la masse, ne présentant son avis que si cela était nécessaire. L'homme parfait pour un grand nombre de hauts gradés, mais que cachait-il vraiment ?

Ma foi, en vue de son rang, il s'attendait à un comité d'accueil différent, étant donné, la présence d'un gringalet qui s'était dressé devant lui. Fixant sa " cible " avec un regard noir, plein de vice et de mauvaises intentions, il ricana en croisant les bras, puisqu'il avait estimé cela comme étant un outrage envers sa personne et une insulte envers son pays, il se doutait bien que ce combat allait se façonner en amas et désarrois. Il ne voulait qu'une chose, l'abattre et purger cet endroit. Il regarda le tout un instant, penchant la tête sur le côté, il voulait transgresser les règles et punir le village. Vous me diriez quel village en souffrirait le plus, si un acte tel que celui-ci avait lieu ici même.

On ne pouvait pas s'en empêcher. Dès que l’on voyait une ligne, on voulait la franchir. Peut-être que c’était le frisson d'échanger le familier avec le non-familier, une sorte de défi personnel. Le seul problème, c’était qu'une fois qu'on l'avait franchi, il était presque impossible de revenir en arrière. L'un des membres du village avait appréhendé Uchishima  et à dire vrai, il en avait marre de voir des moins que rien, de la chiure s'adresser à lui. Le jeune homme attacha son regard une nouvelle fois sur le bonhomme, comme s’il avait du mal à saisir la réelle portée des paroles de son interlocuteur. Ses yeux couleur d’un bleu pétrifiant se posèrent sur l'enfant pendant quelques secondes. D'infimes secondes équivalant le bref instant où l’œil saisit l’éclat de lumière sur son visage. Puis il dégagea le pan gauche de son manteau délicatement sur le côté. Sa main droite rencontra le pommeau de son épée et tira sa lame de son fourreau dans un bruissement métallique annonceur d’une victime prochaine.

[Kurohiga] — M'aider ? Oui, bien sûr que tu peux m'aider gamin ! Mon ami ici présent a quelques soucis quand il s'agit de se contrôler et avec mes problèmes digestifs j'ai du mal à savoir ce qu'il veut parfois. Regarde, j'ai l'impression qu'il veut sortir et te parler. Dis-je en m'approchant de lui.

Non, il ne goûtera pas au sel de fer de mon arme. Je me devais de lui laisser une chance et prévoir le coup, c'est sans doute pour cette raison que j'avais décidé de jouer avec lui en faisant apparaître ce géant de terre de ma bouche, à la fois pour l'effrayer et le mettre au défi, même si je savais qu'il n'avait aucune chance de le faire tomber ou même le fissurer. Mon action accomplie, je m'éloigne du petit laissant ma création s'occuper de son cas, il était l'heure d'avancer et visiter ce village défaillant.

Spoiler:
 


Dernière édition par Kurohiga Uchishima le Jeu 27 Fév - 2:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Juunin de Kiri
Fubuki Nobu
Juunin de Kiri

Messages : 203
Date d'inscription : 20/06/2013

Fiche ninja
Rang/lvl: B * 41
XP:
31/150  (31/150)
Ryos: 5291

MessageSujet: Re: ●• [ Portes de Konoha ] Ambassadeur d'IwaGakure•● [Libre]    Mer 26 Fév - 20:29



© Yamashita sur Epicode

L'ambassadeur d'IwaGakure



Sur le revers de la colline sur laquelle furent forgés les visages des précédents Hokage, Kizoku observait le village. Il se tenait accroupi, sa cape et ses cheveux virevoltant dans le vent. Il profita de ce paisible moment pour se rouler une cigarette. A dire vraie, il ne fumait pas, mais avec une telle pression sur ces épaules, j’entends là son rôle de bras droit de l’ombre du village, la toute jeune équipe qu’il venait de former, les nombres missions auxquels il était assigné et les sombres projets qu’il tentait désespérément de garder pour lui, il pouvait bien s’offrir un petit plaisir de temps à autre. Parfois, il trainait dans les bars à la recherche de femme en manque de sensations, pour ces autres moments, il fumait ou bien buvait un verre d’alcool.

Enfin, il crut bien pouvoir en profiter, mais au loin, à proximité des grandes portes sud du village, il aperçut ce qui s’apparentait à une créature de pierre. Un coup d’œil aux alentours lui permit de constaté qu’aucuns ANBUs ne se trouvait à l’affut de cet étrange apparition. Dans ce cas … Kizoku soupira, coinça la cigarette dans un des coins de sa bouches, se leva et par l’intermédiaire de quelque signes, effectua le Shunshin no Jutsu, une technique de déplacement rapide bien célèbre. Il n’atterrit pas directement sur le terrain, mais plutôt sur le toit d’une maison un peu en retrait du lieu de l’action. A la vue de Masaru qui semblait démuni et de cet homme aux auras meurtrières, plus de doute à avoir. Sans tarder, il exécuta derechef la même technique pour charger un jeune shinobi de trouver des Junins et de le rejoindre aux portes. Toujours de la même façon, il revint près du géant de pierre.

Il fit un bond relativement grand pour se retrouver au-dessus du golem et s’employa à utiliser une technique d’envergure. Quelques signes incantatoires basiques et Kizoku matérialisa trois lames de vents impressionnantes qui s’effondrèrent l’une après l’autre sur le golem, la dernière achevant de le détruire dans un grand nuage de fumée. Au travers de la poussière, le regard de notre Junin se mit à briller, fixant l’inconnu, la silhouette s’avança, toujours la même cigarette dans le coin de la bouche. Dans l’élégance de son apparition, il fit un mouvement sec du bras, dissipant la fumée causé précédemment par son attaque et laissant apparaître Masaru dans un premier temps, sans doute au sol, secoué par l’explosion, mais également une dizaine de Junin qui se tenait plus loin derrière et qui n’attendait que le claquement de doigt du haut placé pour s’attaquer à l’inconnu.

« Bienvenue à Konoha. »

Commença-t-il calmement. Il remarqua que l’individu possédait les couleurs d’Iwa, c’était un shinobi de l’alliance ! Kizoku détendit tous ses muscles, pas de panique … Il craignait que ce soit encore quelques-uns de ces étranges individus venus d’un autre continent qui s’attaquaient aux grands villages sans raisons apparentes.

« Quelles sont les raisons de votre venue ? »

Demanda-t-il simplement. Il avait juste besoin de savoir ses intentions envers le village, pourquoi il était à l’origine de toute cette agitation et surtout … Pourquoi cet imbécile de Masaru se trouvait ici à ce moment-là …


Aspect Technique:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ●• [ Portes de Konoha ] Ambassadeur d'IwaGakure•● [Libre]    Jeu 27 Fév - 0:25


Vous connaissez peut-être cette sensation qui vous traverse au moment que vous comprenez que votre fin approche. La délicatesse de cette main froide qui caresse votre coeur pour saisir votre âme tout en vous charment de son parfum. Même si tous on une symphonie singulière, le résultat revient au même. La mort!Les yeux ironiquement meurtrier du iwajin avait pétrifié celui-ci dans le temps. Il avait l'impression de pouvoir suivre chacun de ses mouvements, mais il était incapable de réagir. Son corps était beaucoup trop lourd, trop lent. Une fatalité de son inexpérience.

Voir la mort venir n'est pas une chance qui est donné à tous. Les mots si délicatement choisi par le shinobi avait réveillé l'instinct le plus vieux que l'homme est connu. Face à la puissante créature qui prenait vie le genin transpirait la peur de part tous les pores de son être. Que faire? La fuite semblais la solution la plus logique, mais son corps ne répondait pas à la commande. Du moins pas aussi rapidement qui le voudrait. Les quelques pas hésitants de recul ne suffiraient pas à lui sauver la vie. Masaru n'arrivait même pas à crier. Seule les larmes de frustration arrivèrent à se frayer un chemin dans la peur qui le submergeait. L'immense amas de pierre bascula sa lourde main pour l'anéantir, lui et tous ses rêves d'enfants. Incapable de regarder la suite, il ferma les yeux résigné à son triste destin.

Le premier bruit d'explosion le sorti de son délire. Rouvrant les yeux, il vit la créature trébucher sur la force des impacts qui suivirent. Par pur et simple réflex, il esquiva le grava qui venait vers lui avant de lamentablement s'échouer sur le dos par manque de contrôle. Désidément, Kizoku sensei était arrivé à temps. Sans demander son reste, ni même des explications, Nakedo Masaru prit ses jambes à son coup, alimenté par la terreur. Il en avait assez vu pour le moment! Il allait laisser le reste aux juunins du village.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ●• [ Portes de Konoha ] Ambassadeur d'IwaGakure•● [Libre]    Dim 2 Mar - 9:34




Encore un matin, un matin pour rien. Il n'était pas friand de diplomatie et de politique mais il arrive que les shinobis ne soient pas utilisés comme des armes de mort et qu'ils aient à établir un lien entre tel et tel chose. Certains sont plutôt doués, d'autres non... Shitori n'aimait pas trop cela... Je vous laisse donc supposer ses ressentiments quant à ce genre de missions. On l'avait affecté à une mission en cours, les tensions entre les villages cachés des feuilles et des roches n'étaient pas sous leur beau jour et en tant que membres de l'Alliance Ninja, ils se devaient de mettre de côté ce ressentit. Autant vous dire que l'épéiste musicien n'était guère motivé pour accomplir cette mission. Pourquoi lui ? Pourquoi l'envoyer ? Il y a un tas de shinobis plus charismatique que lui et il n'était pas forcément nécessaire d'envoyer un ninja. Il avait donc prit la route en direction de Konoha ou les discussions devaient sans doute avoir lieu. Il était loin d'imaginer ce qu'il était en train de se passer.
La route était longue. Ce n'était pas la porte à côté et il y avait une bonne marche à faire pour y accéder. Les longs chemins entre le point A, le village, et le point B, le lieu de la mission, permettait au musicien de s'adonner à toute sorte de chose. Jouer un air de musique, penser et réfléchir sur le sens même de la vie, vous voyez le genre. La solitude est quelque chose qu'il apprécie et dont il n'aime pas s'en voir privé et lorsque des idiots viennent tenter de le piller, il leur fait regretter amèrement leur geste en les envoyant six pieds sous terre. Il avait cette facheuse manie de se balader la main sur le pommeau de son katana. Il s'en occupait avec le plus grand soin, c'était son arme de mort, celle avec laquelle il avait tué bon nombre de personnes et avec laquelle il en tuerait encore. Le village n'était plus très loin et il était déjà dépité de devoir parler d'un tas de chose avec des inconnus. Partagé des connaissances, des expériences afin de crée un lien entre les deux villages, tout cela était d'un ennui...
Il apercevait à présent les portes au loin du village et pénétra aisément en son sein. Les bruits d'un combat attirait son attention, que pouvait-il bien se passer ici ? C'est ainsi que les relations s'améliorent ici ? Par le sang et le fer ? Drôle de coutume. Il s'approcha de l'endroit d'ou émanait le bruit doucement. Peut-être était-ce juste des ninjas de Konoha qui procédait à un entraînement ou un combat amical mais le faire dans le village lui-même était un peu... Quelques personnes se tenaient devant lui, il reconnaissait l'habit des ninjas de Konoha : vert et bleue. Le symbole du village ornait leur bandeau frontal et ils semblaient se tenir contre une seule et même personne. Tant de monde pour une seule personne ? Ne vous foutez pas de moi. C'est une éloge pour un homme que de devoir combattre à un contre n. En se rapprochant, il remarqua qu'il s'agissait d'un des ninjas de son village. La personne qu'il devait accompagné entre autre. Qui était-il et qu'avait-il fait pour s'attirer des ennuis.
Etant lui-même un ninja d'Iwa, ils étaient donc deux contre... Plusieurs ninjas de Konoha et il allait en arriver sûrement. Il s'était mit dans un beau pétrin. "Foutu mission" grogna-t-il. Voila l'une des raisons pour lesquelles il n'aimait pas ce genre de mission. "Diplomatique ? Mon cul ouais !" Ce n'est qu'une vaste plaisanterie pour cacher généralement magouilles et compagnies ou mensonges et coups bas se côtoyaient. En s'approchant de son... "collègue" il comprit alors la raison du pourquoi. Il s'agissait de Kurohiga Uchishima, un shinobi très expérimenté mais qui avait tendance à utiliser des moyens peu orthodoxes. Autant dire que l'envoyer pour une relation diplomatique était une grosse blague. C'est homme était étrange et faisait froid dans le dos et Shitori ne comprenait pas les raisons qui le poussait à agir comme cela et il ne les comprendraient sans doute jamais mais ce n'était pas vraiment important, il avait une certaine sympathie pour cette homme et maintenant qu'il était la, dans la même mission et dans le même pétrin, il faudrait sans doute se battre même s'il n'en avait pas envie.
[Shitori] - Je vois que les discussions diplomatiques se portent à merveille ici.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Juunin de Kiri
Fubuki Nobu
Juunin de Kiri

Messages : 203
Date d'inscription : 20/06/2013

Fiche ninja
Rang/lvl: B * 41
XP:
31/150  (31/150)
Ryos: 5291

MessageSujet: Re: ●• [ Portes de Konoha ] Ambassadeur d'IwaGakure•● [Libre]    Lun 24 Mar - 22:29



© Yamashita sur Epicode

L'ambassadeur d'IwaGakure



Alors qu’il venait de réaliser qu’il n’était pas passé loin de pousser son dernier souffle, Kizoku émit un léger soupir de soulagement. Cet homme, Kurohiga sembla se calmer, justifiant cet affrontement comme étant une démonstration de force. Si chacun des shinobis d’Iwa dégageait une telle puissance, alors la question d’un échange ne se posait pas. C’est-à-dire qu’il valait mieux les avoir de son côté. D’un geste de la main, le chef des jonins pria ses compères de disparaître. Une grande dispersion s’en suivit, tous partirent sauf un. Il prit même l’initiative de se présenter. Kizoku ne connaissait pas très bien les Nara, réputés pour leur intelligence supérieure, sa compagnie ne serait pas de trop, surtout pour ses capacités en cas de dérapage.

Les choses prenaient une tournure différente, c’est un autre Iwajin qui fit son entré dans Konoha. Kizoku garda son sang-froid. De tous les shinobis présent ici, il était le plus faible. Comment était-il devenu le bras droit du Kage ? Bonne question. Quoi qu’il en soit, ce dernier était absent.

« Vous savez sans doute qu’il y a 2 ans, nous avons subis une attaque conséquente de l’Akatsuki. Le village ayant été détruit, nous avons perdus bon nombres de nos archives. »

Kizoku préférait évidement ne pas garder ces Iwajins dans le village. C’était un mensonge à moitié vraie.

« Etant moi-même peu informé sur le sujet, je laisserais le soin à notre Hokage de vous contacter si l’occasion d’échanger des données entre nos deux villages devient possible. »

Il s’agissait maintenant de ne pas leur donner une raison de les énerver et de provoquer un nouvel affrontement qu’il était sur de perdre. Il venait de faire un long voyage pour venir à Konoha, ce serait très mal vu de les faire repartir de suite.

« Konoha vous offre toutefois l’hospitalité. Je vais essayer au mieux de ne pas faire s’ébruiter cet affaire de combat que nous avons eu, pour que les villageois ne vous apparaissent pas hostile. »

Kizoku leur fit faire une visite du village. Sans pour autant se contenter de leur faire une simple description des bâtiments. En effet, il tenta de leur compter l’histoire du village au mieux (il était lui-même un allochtone), sans fioriture et les laissa à l’abandon, prenant tout de même le soin de mettre quelques Jonins sous leur surveillances.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hokage
Hatake Kakashi
Hokage

Messages : 66
Date d'inscription : 28/03/2014
Localisation : Konoha

Fiche ninja
Rang/lvl: SS - 78
XP:
15/400  (15/400)
Ryos: 303

MessageSujet: Re: ●• [ Portes de Konoha ] Ambassadeur d'IwaGakure•● [Libre]    Ven 11 Avr - 9:50


Plus rien n'allait, je ne me sentais pas bien dans ma peau … Le Hokage que j'étais craignait de n'avoir plus assez de force pour lutter contre les menaces environnantes. Alors que je ne me sentais plus capable de rien aujourd'hui il ne me fallait pas baisser les bras tout comme les Hokages qui avaient pu me précéder. Les gens du village craignaient tout comme moi qu'une nouvelle Guerre bien plus horrifiante que celle passée puisse éclater. Un clan qui sortait de nulle part et qui ne voulait pas apporter la paix, suivant les traces de l'ancienne organisation corrompue nommée Akatsuki. Tout comme la plupart des gens de Konoha, je reprenais le cours de ma vie, m'occupant de la paperasse et des rapports qui pouvaient apparaître sur mon bureau sans que je n'y fasse attention. Sur plusieurs lettres je pouvais voir l'angoisse que certaines personnes avaient vis-à-vis d'une nouvelle guerre mondiale.

Mais il fallait compter sur l'Alliance. L'union de tous les villages, c'était là la meilleure chose que la guerre avait pu offrir aux membres shinobis de tous continents. Plusieurs puissances qui s'alliaient pour combattre le mal, les puissants ennemis et les bandits. Je pouvais dire que je connaissais les villages et que je m'entendais assez bien avec eux, le Pays voisin avait de puissants ninjas. Iwagakure no sato, le Pays de la Terre avec qui nous partagions plusieurs choses en commun depuis plusieurs années déjà.

En fixant les arbres verdâtres de ma terre natale je pouvais voir au loin un faucon se diriger vers mon palais. Je m'approchais de la fenêtre et fixais le rapace qui criait continuellement tout en se déplaçant dans les airs. Je sifflais et espérais récupérer le message avant qu'il n'atteigne les gardes qui se trouvaient plusieurs étages au-dessus.

Le faucon finalement pu changer de cap et battre des ailes en ma direction. Il s'approchait puis relâchait délicatement le message entre mes mains sans grande difficulté. Il reprit tantôt sa course et s'envola sans attendre dans le ciel bleuté. Je pouvais voir les couleurs marronnes du rapace qui montrait que c'était un message des contrées de Iwa. Je lisais dès lors le message confortablement sur ma chaise.

Un ambassadeur du Tsuchikage ? C'était là une agréable nouvelle que je pouvais avoir en ce jour. Je n'attendais plus, me levant du fauteuil sur lequel je me trouvais mon bras tendu me permit aussitôt de m'emparer de ma cape aux couleurs blanches et rouges. Je prenais également mon chapeau de Hokage que je posais délicatement sur ma chevelure argentée avant de sortir de mon bureau quittant l'endroit où je passais quasiment tout mon temps.

Je respirais enfin l'air du village, des odeurs de cuisines et la fraîcheur de l'air. Je me rappelais du temps d'avant. Les moments que je passais au mémorial des héros. Ma passion pour la lecture était toujours la même, malgré que la situation ne me le permettait plus, un temps de guerre prenait forme. Puis je sentais deux personnes qui semblaient me suivre dans mon angle mort. Deux Jônins qui se faisaient discrets afin d'assurer ma protection. Je prononçais quelques mots :


« Hey les gars, je pense que je pourrais survivre quelques heures sans vous, je vais rendre une petite visite à l'ambassadeur du Tsuchikage histoire de faire connaissance et donner une bonne impression du village. En cas de problème je vous envoie Pakkun, je vais près des portes. ».




Les deux hommes étaient rassurés par mes mots et se dirigèrent vers le dôme où je restais enfermé depuis plusieurs semaines déjà. Je soulevais mon bandeau histoire de voir si mon œil maléfique fonctionnait correctement, car cela faisait plusieurs jours que je n'utilisais plus mon sharingan. Je pouvais voir l’énergie bleutée qui pouvait se trouver en chaque personne autour de moi et pouvais anticiper leurs mouvements d'après tel une vision du futur. Mon sharingan marchait bien selon moi. Je baissais aussitôt le bandeau frontal de Konoha qui camoufla une nouvelle fois ma pupille scintillante. Le jeune ambassadeur n'était plus très loin à présent.

Le mur délimitant le village ne se trouvait plus très loin, des oiseaux s'envolaient dans une direction opposée de celle où je me dirigeais. Les portes de Konoha n'étaient pas tranquilles ... Des bruits de vent et autres se faisaient entendre . Je pensais quelques instants : *En entendant les bruits alentours je peux en déduire que l'ambassadeur ne doit certainement pas s'ennuyer malgré mon absence.*

Je me trouvais quelques mètres plus loin et je pouvais voir de la fumée emportée par le vent. Des jumelles se trouvaient entre les mains d'un vieil homme. Celui-ci s'en servait afin de contempler la beauté des femmes du village. Me positionnant en face de ses jumelles l'homme ne vit plus rien et tout semblait flou pour lui. Il lança quelques injures avant de lever les yeux qui s'écarquillaient aussitôt. Je souriais et lui demandais ses jumelles qu'il m'offrit sans problème lorsque je bondissais pour finir en hauteur sur l'un des toits d'une maison. Je m'asseyais sur ma cape et regardais les shinobis en action.

Un affrontement semblait-il ? M'incruster comme ça ne serait pas sympa de ma part. Je regardais le combat une demi-heure avant de redescendre du toit. J'avais pu voir ce qui se passait, une troupe de Konohajin qui affrontaient amicalement une personne étrangère, un visage que je ne reconnaissais pas de tous ceux du village caché de la feuille. Mon esprit me guida et me permit de deviner que le jeune homme n'était autre que l'ambassadeur du Tsuchikage en personne.

Je marchais dès lors en direction du jeune aux lunettes qui devait désormais rencontrer le maître de ces terres, le chef de troupe, Hatake Kakashi. Je me retrouvais désormais à quelques mètres du jeune Juunin D'Iwa qui se retrouvait avait déjà pu rencontrer plusieurs shinobis du village, une bonne chose sûrement. C'est alors que je lui souhaitais le bienvenue ;



«  Yosh, Salutation à toi jeune ambassadeur d'Iwa. Je vois que tu as pu faire la connaissance de plusieurs membres déjà. Bienvenue dans le village en tant qu'allié, tu te défends bien bravo. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ●• [ Portes de Konoha ] Ambassadeur d'IwaGakure•● [Libre]    


Revenir en haut Aller en bas
 

●• [ Portes de Konoha ] Ambassadeur d'IwaGakure•● [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ambassadeur dominicain dément la fermeture de la frontière par son pays.
» Wyclef Jean bientot nomme ambassadeur itinerant
» Haiti-RD: L'ambassadeur Haitien se tait, les USA parlent
» Wyclef Jean officiellement ambassadeur d’Haïti
» Ambassadeur du Vénézuela: Si Chavèz à Vie, Ayiti sove

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Kokoro :: Zone rp :: Hi no kuni :: Konohagakure
 :: Village
-